Melatonine

Site d'information sur la Melatonine

Cycles sommeil

Cycles du sommeil, sommeil paradoxal et melatonine


Le sommeil, qui représente un tiers de notre vie, se constitue d’une succession de cycle, que se suivent pendant la nuit. Ces cycles sommeil nous permettent de comprendre comment fonctionne notre horloge biologique qui est conditionné par la diffusion de Melatonine dans l’organisme.


L’existence du sommeil paradoxal a été découvert en 1950 par le docteur Michel Jouvet. Cette découverte est à l’ origine de notre compréhension des phénomènes électriques présents dans notre cerveau pendant le sommeil.


Les cycles sommeil


Plusieurs cycles se répètent plusieurs fois pendant la nuit quand nous dormons. Chaque cycle se compose de plusieurs phases et est précédé d’une période plus ou moins longue d’éveil calme qui prépare à l’endormissement.


Les cycles de la melatonine en vente en France

Un cycle du sommeil dure environ 90 minutes et se décompose de la façon suivante :


– Une phase de sommeil calme à ondes lentes (activité lente sur les enregistrements cérébraux), durant de 60 à 75 minutes et comportant 4 stades :


  • Stade I : endormissement, comprenant 2 sous-stades – stade IA : somnolence et IB : assoupissement ;
  • Stade II : sommeil léger ;
  • Stade III : sommeil profond (sommeil établi)
  • Stade IV : sommeil très profond (sommeil lent profond).


– Une phase de sommeil paradoxal, plus courte, où l’activité cérébrale est plus intense : cette période s’accompagne de mouvements oculaires rapides provoqués par les ondes du cerveau, en rapport selon la plupart des auteurs avec les rêves. Le sommeil paradoxal dure en moyenne 15 à 20 minutes ;


– Une phase de sommeil intermédiaire, brève, avec des micro-réveils débouchant sur un nouveau cycle ou, à la fin de la nuit, sur le réveil complet.


Sommeil paradoxal


Il a été démontré que les périodes de sommeil paradoxal, pendant lesquelles nous rêvons, s’allonge progressivement dans la nuit avec le production de melatonine.


Au début de la nuit, le sommeil lent, réparateur physique, occupe une plus grande place des les cycles. Plus tard dans la nuit, la tendance s’inverse pour laisser plus de place au sommeil paradoxal, qui participe à la récupération psychique et nerveuse.


Le sommeil produit des effets bénéfiques à condition que les cycles se suivent harmonieusement. Aucune règle ne définis précisément le nombre de cycle permettant de récupérer entièrement. Quand certaines personnes se réveillent en pleine formes avec six cycles, d’autres se retrouvent dans le même état après trois cycles seulement.


cycles sommeil